Les Victoires du Jazz 2006

Présentées par Isabelle Giordano, Madame Cinéma, Les Victoires du jazz 2006 ont eu lieu au Centre International de Deauville le 27 mai 2006. Invité par l’organisation, le représentant de Citizen Jazz livre ses impressions à chaud…

Cette cérémonie, enregistrée dans les conditions du direct, sera diffusée le vendredi 2 juin sur France 4 à 20h50 et samedi 3 juin à 21h30 sur France Inter et vers 0h30 (Après Soir 3) sur France 3.

Le générique de l’émission est joué par le Sacre du Tympan sur une pièce dynamique et chevaleresque rappelant les musiques de films.

Sébastien Vidal de TSFJazz rejoint Isabelle Giordano. Tout deux évoquent la relation intense entre le jazz et cinéma à travers des collaborations comme celle de Bertrand Tavernier et Dexter Gordon ou entre Louis Malle et Miles Davis pour Ascenseur pour l’échafaud.

Enfin, Vidal et Giordano évoquent l’importance négligée, jusqu’à ce jour, des femmes dans le jazz. Pour leur rendre hommage tout au long de cette soirée, elles sont mises en valeur à travers des extraits de concerts où l’on revoit Ella Fitzgerald, Rhoda Scott, Shirley Horn et beaucoup d’autres.

Par ailleurs, les jazzwomen ont été distinguées par de nombreuses récompenses lors de cette soirée, tandis que d’autres sont venues démontrer leur talent :

La harpiste Isabelle Ollivier a interprété une pièce de son Island #41. Une Madeleine Peyroux, tétanisée, est venue chanter « J’ai deux amours » avec Kevin Hayes au piano. La chanteuse Juliette et David Linx ont proposé « Le coq et la pendule » de Nougaro a capella. On aura vu aussi un Eric Legnini trio très en forme et à l’aise devant les caméras.

ARTISTE VOCAL DE L’ANNEE : Elisabeth Kontomanou
Etaient nominées : Mina Agossi / Elisabeth Kontomanou / Sara Lazarus
Venu remettre le trophée, Gérard Darmon met en exergue la très faible médiatisation du jazz en comparaison de l’engouement du public lors des festivals d’été

Victoire d’honneur : Marcel Azzola
Remise par Didier Lockwood. Le quintet interprète « La Javanaise » de Serge Gainsbourg, grand fan de jazz.

ALBUM JAZZ DE L’ANNEE : Stéphane et Lionel Belmondo pour Influences
Etaient nominés : Belmondo pour Influences / Daniel Mille pour Après la pluie / Bernard Wystraete & Group pour Strawa no Sertao
Remise par Julien Delli Fiori de France Inter

Victoire d’honneur : Liz Mc Comb
Remise par la chanteuse Juliette.
En quintet, Liz Mc Comb interprète un « Oh When the Saints » brûlant.

ARTISTE OU FORMATION INSTRUMENTALE DE L’ANNEE : Daniel Mille
Etaient nominées : Daniel Mille / Moutin Reunion quartet / Romano - Sclavis - Texier - Le Querrec
Daniel Mille reçoit son trophée (remis par Marcel Azzola) avec beaucoup d’humour, de présence sur scène et de gaieté.

Victoire d’honneur : Ahmad Jamal
Remise par Julien Delli Fiori, qui transmet sa passion pour le jazz à travers l’art de Jamal.
En trio avec Idriss Muhammad à la batterie et James Cammack à la contrebasse… Splendide

REVELATION FRANCAISE DE L’ANNEE : Le Sacre du Tympan
Etaient nominés : Le Sacre du Tympan / Eric Legnini trio / Isabelle Ollivier
Remise par Sébastien Vidal.

REVELATION INTERNATIONALE DE L’ANNEE : Tineke Postma
Seule nominée.
Saxophoniste hollandaise, Tineke Postma est à découvrir absolument. Ses chorus sont riches de discours et elle fait preuve un sens du placement remarquable.

Cette cérémonie très agréable mérite l’attention des amateurs de jazz, car elle mettait cette année en évidence l’indispensable présence des femmes dans le jazz, et leur talent.