Tribune

Toots Thielemans (1922-2016)

Hommage en dessins au plus grand des harmonicistes de jazz.


Toots Thielemans par Pieter Fannes

Pieter Fannes, dessinateur belge, rend hommage à son compatriote décédé ce 22 août 2016.
Les dessins ont été réalisés lors de son dernier concert à Jazz Middelheim 2014.
A l’époque, c’était déjà une sorte d’adieu, puisque c’était son tout dernier concert – en fait, c’était plutôt un concert en son hommage, où lui-même n’a joué que deux ou trois morceaux.

Voici ce que le dessinateur retient de Toots, en flamand et en français, comme il se doit en Belgique.

La façon dont il tenait son coeur pour remercier ses musiciens.


La joie, chaque fois renouvelée, quand ils jouaient quelque chose de surprenant.


Les petits baisers qu’il envoyait à toutes les femmes dans son entourage.


La façon dont il semblait léviter pendant ses solos.


Voilà que j’en deviens un peu sentimental… Ca aussi, c’était tout à fait Toots.


Et encore une toute dernière fois – What a Wonderful World (avec Kenny Werner au piano)