Paris Jazz Festival - Week-end 5 !

Communiqué :

5ème semaine sur huit !
Dépêchez-vous d’en profiter…

Le Paris Jazz Festival continue par un 5ème week-end « Blues »

Le week end dernier a été super chaud, 35 degrés. Oulala ; merci à Météo France pour leurs bonnes prévisions ! Surtout n’oubliez pas de boire beaucoup avec ces fortes chaleurs ! ! ! Bref, la prévision du we, il y aura sûrement quelques gouttes… mais nécessaires pour vous rafraîchir, de ces concerts super chauds ! Notre thème sera : « Le Meilleur du Blues »

A partir de 13h00, Zéphyrologie vous accueillera encore et toujours en fanfare puis vous mènera jusqu’à la scène de concert, « le Delta », à 14h45.

A l’affiche :

  • Samedi 8 Juillet :

Patrick Verbeke Sextet - 15 h

Patrick Verbeke (chant, guitares, dobro)
Pascal Mikaelian (harmonicas) ;v
Jean Yves Lozac’h (pedal steel guitar, dobro)
Laurent Cokelaere (basse) ;
Slim Batteux (Orgue Hammond B3)
Manu Millot (batterie).

Ce spectacle incarne sans nul doute ce qu’est le véritable… « Blues de l’an 2000 » : Musique de fusion universelle et intime, électrique et acoustique, en français et en anglais, en noir et en blanc. Un véritable Magic Blues Band ! Un spectacle où s’allient la rusticité du trio acoustique et les envolées lyriques d’un groupe électrique. Elle lui permet aussi de chanter en s’accompagnant tour à tour de ses trois instruments de prédilection : la guitare acoustique, la guitare électrique et la National Steel (à résonateur métallique).

Album : Capturé Live (Magic Blues / Night & Day)
www.magicblues.com

Jean Jacques Milteau Quintet

Jean Jacques Milteau - Harmonica
Demi Evans - vocal
Manu Galvin - guitare ;
Gilles Michel - basse
Eric Lafont - batterie

C’est au hasard d’une écoute de vieux bluesmen américains que Jean jacques Milteau s’est pris au virus du Blues et plus particulièrement de l’harmonica. Initié à la musique par le Blues, il intègre à la sienne des influences colorées, souvenirs de voyages réels ou imaginés, des pubs d’Irlande aux fais-dodo de Louisiane, de la savane Zoulou au cinéma de quartier, de Juarez à Saint-Ouen… Il joue et parle avec humour et enthousiasme de l’instrument le plus quotidien, le plus intime, le plus populaire : l’harmonica. Derrière sa virtuosité, J.J. Milteau cache une belle âme musicale ; dans l’univers de la musique noire, on appelle ça la « soul ».

Album Fragile (Universal)
www.jjmilteau.free.fr

  • Dimanche 9 Juillet :

Kenny « Blue Boss » Wayne 15 h

Kenny « Blue Boss » Wayne - Chant et Piano ;
Russell Jackson, Basse et Chant ;
Willie Hayes - Batterie

Le roi du « boogie woogie » est né dans l’état de Washington mais c’est à Vancouver qu’ils sévit désormais. Son style se nourrit du Blues et du Boogie Woogie avec une larme de swing version « Kansas City » et de Jazz de la Nouvelle Orleans. Son style au Piano ainsi que sa voix ne sont pas sans rappeler le style Blues de la West Coast. On le compare souvent à feu Charles Brown et au jeune Ray Charles. Des éléments de chez Jay McShann et de Walter Davis sont aussi présents. Kenny Wayne a été engagé par plusieurs grands musiciens tels que Charles Mingus, Jimmy Reed, Sonny Rhodes et Joe Louis Walker. Son dernier CD « 88th & Jump Street » sur le label Electro-Fi Records, est le parfait reflet de la diversité de son style. Des stars comme Jeff Healey et Willie « Big Eyes » Smith on contribué à son succès.

Album : 88th & Jump Street (Electro Fi Records)
www.kennyblueboss.com

Buddy Guy
La légende vivante

Buddy Guy - Guitar & Vocal
Marty Sammon - Keyboard
Ric Hall - Guitar,
Orlando Wright - Bass
Tim Austin - Drums.

A la fin des années ’60, Jimmy Hendrix le suivait à la trace, de club en club pour enregistrer le maître au jeu de guitare flamboyant… Eric Clapton, en humble serviteur du blues déclare que Buddy Guy est tout simplement et sans conteste le « plus grand guitariste vivant ».

Buddy Guy le louisianais a 21 ans quand il quitte sa Louisiane natale pour rencontrer son idole Muddy Waters. Il enregistre rapidement pour le mythique label Chess. En quelques mois le jeune Buddy va tenir la dragée haute aux vieux loups et devenir l’un des fondateurs d’un nouveau mouvement, le « West Side Sound » qui met le blues sous tension comme il ne l’avait jamais été et va inspirer les futurs blues-rockers blancs des années 70.

S’il a inspiré grand nombre de guitaristes, il a lui même fortement été marqué par BB King (mais qui ne l’a pas été ?), Buddy Guy s’est néanmoins rapidement forgé son propre style. Son extraordinaire jeu de guitare, agressif, spontané et flamboyant allié à sa voix puissante, dynamique et passionnée font de lui un des derniers rois du blues.

www.buddyguy.com

NE MANQUEZ PAS :

Dans le Pavillon n°12, une belle exposition retraçant l’histoire du Jazz :
« l’Arbre du Jazz » par Philippe Baudouin

© Loop Productions et Enzo Productions

P.-S. :

Tarif : 1 euro avant 12h00 pour les adultes
3 euros à partir de 12h00 pour les adultes
Tarif réduit : 0,50 euro de 7 à 25 ans avant 12h00,
1,50 euro à partir de 12h00
Gratuit pour les - de 7 ans
Prix d’entrée au Parc Floral
Metro : Chateau de Vincennes
RER : Vincennes - Bus : N° 112 et 46 - Parc à Vélo

Le site

Dites à vos amis de s’inscrire sur notre site !!!
www.parisjazzfestival2006.com
Un petit cadeau à tous les 50 inscrits !
Merci de ne pas répéter votre email plusieurs fois
( pour les futés…) cela ne fonctionnera pas
l’informatique est impitoyable de nos jours…
moi, un peu moins…
La liste des gagnants vous sera communiquée par email à la fin du festival