Chronique

Bugge Wesseltoft New Conception of Jazz

Filming

Bugge Wesseltoft (p, Hammond B3, Prophet 5, Fender Rhodes, prog), Oyonn Groven Myhren (voix), Ingebrigt Flaten (b), Anders Engen (d), Richard Gensollen (perc), Jonas Lönna (prog), Vidar Johansen (bs), Ole Jorn Myklebust (tp), Joshua Redman (ss, ts), Marius Reksjo (b), Paolo Vinaccia (perc), Dhafer Youssef (voix).

Label / Distribution : Jazzland Recordings

Avec son premier disque New Conception of Jazz, Bugge Wesseltoft (avec son confrère Nils Peter Molvaer) avait ouvert une brèche significative vers un jazz novateur. Les années ont passé, les disques se sont succédé, et le pianiste norvégien n’a rien perdu de sa vision particulière du jazz contemporain. L’appelation « New Conception of jazz » présente sur tous ses disques est là pour en témoigner.

FilMiNG, n’est pas une musique de film mais plutôt un morceau de pellicule extrait de la vie musicale du pianiste. On retrouve dans cet enregistrement tout le savoir faire scandinave, et bien plus encore... Ces bonus sont la participation du vocaliste et joueur de oud Dhafer Youssef (leur collaboration sur le dernier disque du marocain, Digital Prophecy, semble avoir fait des petits) et du saxophoniste Joshua Redman. En général, ce genre de « featuring » ne passe pas inaperçu ! Eh bien ici, ces deux invités sont totalement intégrés au projet, sans mise en avant particulière.

Bugge Wesseltoft nous fait voyager dans son univers, image par image. Entre ambient, deep house, nu-jazz et sons électro, chaque piste de l’album est un vrai plaisir. Le pianiste ne cache pas ses influences électroniques ; en effet, sur « hi IS ? » les sonorités électroniques nous font penser aux bidouillages du duo Matmos. « Hope » est un moment intense de bonheur. La voix magnifique de Dhafer Youssef fait écho au clavier limpide de Bugge. Le point d’orgue de ce disque. Que dire de Joshua Redman ? Il est là et bien là, mais sans jamais trop en faire, il apporte des notes funky qui en feraient presque un disque pour le dance-floor.

La Scandinavie ne cesse de nous surprendre et de nous offrir une musique toujours plus belle. On aurait pu redouter, il y a quelque temps, que Bugge Wesseltoft se transforme en un St Germain venu du froid ; heureusement pour nous, c’est en chef de file créative du jazz contemporain qu’il s’affirme. Un disque indispensable.