Chronique

Carrier / Lambert / Mazur

Beyond Dimensions

François Carrier (as), Rafał Mazur (b) Michel Lambert (dms)

Label / Distribution : FMR Records

Trois ans après Unknowable, le premier album du duo réunissant François Carrier et Michel Lambert avec le bassiste Rafał Mazur, voici que l’orchestre revient avec Beyond Dimensions, nouveau volet de ce qui est désormais devenu un trio. La ligne de force entre le saxophoniste alto et le batteur est omniprésente, mais elle n’est pas exclusive. Certes, dans « Namagiri », les Québécois sont les pointes saillantes d’un mouvement inexorable, mais ce n’est pas unilatéral. En témoigne l’intense « Unseen » et son solo de basse inaugural qui déboule comme une chute de pierres.

On pourrait songer qu’il n’y a guère de nouveau dans les tribulations anciennes de Carrier et Lambert, mais l’on s’aperçoit que Mazur, comme le fait Alexei Lapin dans un autre contexte, chamboule le lien entre alto et batterie. Plus exactement en modifie l’ADN, comme on le voit dans « Open Dream », long morceau d’introduction qui approche la demi-heure. Lambert, très coloriste et centré sur ses cymbales, tente de rejoindre un saxophone intarissable et très en avant. Néanmoins, la basse construit tout un décorum qui change les relations davantage qu’elle ne rompt le lien entre les deux inséparables. Les cartes sont rebattues, et Mazur va chercher au plus profond une fraternité tellurique avec le batteur, qui constitue la grande nouveauté de cet album paru comme à l’habitude sur le label FMR.

C’est dans « Beyond Dimensions » que l’on perçoit le mieux la réorganisation qui se joue. Dans ce dernier long morceau, on découvre une relation canadienne retrouvée, puissante, sans faille. Mais elle est très rapidement érodée par le jeu calme mais inexorable du Polonais, qui tient une ligne dure mais fertile. Peu à peu, dans une révolution à bas bruit, le soufflant se détache dans un panache de métal et c’est la nouvelle organisation qui se dévoile. Elle ne met personne en retrait ; le trio attaque de front et recompose ses habitudes avec une gourmandise affichée. Beyond Dimensions signe l’acte de naissance d’un beau trio.