Scènes

German Jazz Awards - Les lauréat.e.s

La première édition des German Jazz Awards s’est tenue le 3 juin 2021. La liste complète des lauréat.e.s dans les trente-et-une catégories figure en bas de page.


Cela n’arrive pas dans beaucoup de pays : l’Allemagne a une ministre de la culture Monika Grütters (et aussi le président du pays Frank-Walter Steinmeier) qui « comprend » vraiment le jazz. Tous deux sont de véritables fans.

Pinar Atalay, Fabia Mantwill © Deutscher Jazzpreis, Fynn Freund

Dans son discours d’introduction à cette cérémonie de remise des prix, qui a lieu pour la première fois, Monika Grütters a clairement expliqué pourquoi elle était organisée : parce que - comme elle l’a dit sans ambiguïté - le jazz peut facilement être négligé et qu’il ne devrait pas l’être. Elle a également exprimé son désir - en tant qu’habituée du club A-Trane de Berlin - d’être de nouveau dans le public et de revivre l’expérience d’une proximité avec les autres membres du public et les musiciens. Cette prise de position officielle était forte, mais elle était aussi personnelle.

Jazzpreis Studio Hamburg © Deutscher Jazzpreis, Fynn Freund

L’ampleur de l’engagement du gouvernement national et de l’organisme para-gouvernemental Initiative Musik implique également que d’importantes sommes d’argent public soient investies dans le projet pour le faire aboutir. Les récompenses, par exemple, incluaient d’importantes sommes d’argent.

Les prix ont été présentés de manière experte par la présentatrice de télévision Pinar Atalay, qui avait pour rôle d’assurer une continuité sans faille puisque l’événement était retransmis depuis quatre villes allemandes différentes. Elle a fait preuve d’une impressionnante diligence dans ses recherches, citant même à un moment donné des informations qu’elle avait apprises lors d’échanges avec une des musiciennes qu’elle avait croisée plus tôt dans le petit coin des dames.

Lucia Cadotsch © Deutscher Jazzpreis, Fynn Freund

La première lauréate de la soirée, Lucia Cadotsch, était visiblement très émue de recevoir son prix.

Avant la fin, on a assisté à une intervention qui m’a vraiment étonné. Alors que plusieurs allusions avaient été faites quant à la qualité et au niveau (inhabituel) de transparence des processus du jury, cette émission en direct a également donné une tribune à un groupe de musiciens qui souhaitaient exprimer ses doutes et ses critiques quant à la manière dont les prix ont été structurés, et plaider en faveur d’une plus grande diversité. Elias Stemeseder a pris la parole en leur nom. [1]

LISTE COMPLÈTE DES LAURÉATS

Christian Lillinger © Deutscher Jazzpreis, Thomas Krebs

Artistes nationaux

1. Voix : Lucia Cadotsch
2. Instruments à vent : Daniel Erdmann
3. Cuivres : Markus Stockhausen
4. Piano/Clavier : Aki Takase
5. Guitare : Ronny Graupe
6. Basse : Eva Kruse
7. Batterie/Percussion : Christian Lillinger
8. Instruments spéciaux : Christopher Dell
9. Artiste de l’année : Christian Lillinger
10. Groupe de l’année : PHILM de Philipp Gropper
11. Grand ensemble de l’année : Andromeda Mega Express Orchestra

Artistes internationaux

12. Instruments à vent international : Jaimie Branch
13. Piano/claviers International : Tigran Hamasyan
14. Instruments à cordes International : Wolfgang Muthspiel
15. Batterie/Percussion International : Brian Blade
16. Artiste de l’année International : Tigran Hamasyan
17. Groupe de l’année - International : Shake Stew

Enregistrement / Production

18. Album instrumental de l’année : Julia Hülsmann Quartet - Not Far From Here
19. Album vocal de l’année : Masaa - Irade
20. Album révélation de l’année : Mirna Bogdanović - Confrontation
21. Production audiovisuelle de l’année : Bill Laurance & WDR Big Band Cologne

Enregistrement / Production International

22. Album instrumental de l’année - International : Carla Bley - Life Goes On
23. Album vocal de l’année - International : Kandace Springs - The Women Who Raised Me
24. Album révélation de l’année - International : Joel Ross - KingMaker

Live

25. Club de l’année : LOFT
26. Festival de l’année : 44. Leipziger Jazztage Transitions

Composition / Arrangement

27. Composition de l’année : Florian Ross - « Streamwalk »
28. Arrangement de l’année : Fabia Mantwill - « Ophelia »

Prix spéciaux

29. Réalisation journalistique : Günther Huesmann - Bird Lives (Zum 100. Geburtstag von Charlie Parker)
30. Prix pour l’ensemble de sa carrière : Karsten Jahnke
31. Prix spécial du jury : Jazzclub Unterfahrt

par Sebastian Scotney / London Jazz News // Publié le 13 juin 2021

[1Le discours est disponible en ligne en allemand et en anglais et plaide pour une prise en compte de la diversité culturelle, intersectionnelle des membres du jury et des nommé.e.s ainsi qu’une prise en compte de l’enracinement du jazz dans l’histoire des Africains Américains.