Christoph Irniger Pilgrim

Crosswinds

Christoph Irniger (ts), Dave Gisler (g), Stefan Aeby (p), Raffaele Bossard (b), Michi Stulz (dms)

Distribution / Label : Intakt/Orkhestra

La constance est une qualité lorsqu’elle ne se renferme pas. Le saxophoniste suisse Christoph Irniger en a conscience, et bien que cela fasse dix ans qu’il entretient son quintet Pilgrim avec sa sonorité élégante et légèrement traînante, il a su toujours se renouveler, ajoutant de l’étrangeté et de l’électronique entre le piano de Stefan Aeby et la guitare de Dave Gisler. « Big Wheel » a beau, avec un brin de malice, faire la jonction avec les épisodes précédents, Crosswinds est synonyme de nouveauté et de fraîcheur. Seule la basse de Raffaele Bossard, lieutenant fidèle de l’orchestre, semble immuable. Pour le reste, le pèlerin pérégrine et va vers l’inconnu dans le très beau « Crosswinds » où la batterie de Michi Stulz, aussi inventive que discrète, fait miracle au contact d’une guitare nourrie par le blues. Rien de nouveau sous le soleil, penserait-on en une écoute légère. La vérité est autre ; Irniger creuse un sillon fructueux qu’il étaie à merveille.