Scènes

Au commencement était le J.A.S.S.

J.A.S.S. est le nouveau quartet imaginé par Samuel Blaser et Sébastien Boisseau, en compagnie d’Alban Darche et John Hollenbeck. Un groupe international très prometteur que nous avons rencontré lors d’une semaine de travail à Nantes, à la fin du mois de janvier 2012.


Les rencontres entre musiciens européens se multiplient depuis quelques années, que ce soit à travers l’enregistrement de disques, l’organisation de concerts ou de tournées communs. Citons par exemple le label hongrois BMC qui, outre des musiciens hongrois, accueille régulièrement les Français Darche, Monniot, Léandre, Boisseau ou les Néerlandais Braam, de Joode et Vatcher, par exemple, les travaux paneuropéens de Marc Ducret ou encore l’initiative de Yolk avec les Zoom Nights. Ce n’est donc pas une surprise que de retrouver derrière le sigle J.A.S.S. les Nantais Alban Darche et Sébastien Boisseau, en compagnie ici de Samuel Blaser, Suisse vivant à Berlin, qui a signé avec Boundless un des disques marquants de 2011, et John Hollenbeck, Américain lui aussi installé dans la métropole allemande.

Au commencement du J.A.S.S., il y a la volonté, de la part du contrebassiste et du tromboniste, de monter un groupe. Après réflexion, ils se sont tournés vers Darche, compagnon de longue date de Boisseau, et vers le batteur américain, connu pour son Claudia Quintet, son Large Ensemble ou encore ses collaborations avec Tony Malaby et… l’Orchestre National de Jazz. Une première rencontre à Berlin au cours de l’été 2011 et les quatre musiciens se retrouvent à Nantes pour une résidence en partenariat avec le Pannonica et l’association Le Gros Cube.


JPEG - 41.5 ko
DR

Dans les locaux de La Fabrique de Nantes, sur le site des Dervallières, le quartet a donc pu, l’espace d’une semaine, profiter des installations dont dispose Yolk sur place : un bureau mais surtout un studio de répétition qui offre d’excellentes conditions de travail. Prolongeant la rencontre berlinoise, ce séjour nantais permet à J.A.S.S. de préparer les concerts qui s’annoncent pour le printemps et l’enregistrement d’un album. Alban Darche et Samuel Blaser ont apporté des morceaux composés pour l’occasion. John Hollenbeck, quant à lui, est venu avec des compositions issues du répertoire du Claudia Quintet afin de « sentir le groupe » et son fonctionnement, avant de se lancer dans l’écriture pour J.A.S.S. On retrouve ainsi « Limp Mint » et « No D », qui apportent la matière nécessaire pour le travail collectif. L’ambiance est joyeuse et studieuse. Les quatre musiciens discutent beaucoup. On voit qu’ils sont dans une phase de découverte mutuelle, par le jeu mais aussi au travers des discussions musicales et des moments passés ensemble. Chaque séance mélange découverte et travail, mais comporte aussi des improvisations, passages particulièrement intéressants pour se découvrir et créer la personnalité du groupe.

Cette semaine de travail s’est conclue par l’enregistrement de quelques morceaux, disponibles d’ores et déjà sur le site d’Alban Darche, de quoi se faire une idée assez précise de ce que peut-être le J.A.S.S. : un très beau son, l’évident talent de compositeur de chacun et un alliage écrit/improvisé très réussi. Un groupe en gestation, donc, mais dont la personnalité s’affirme déjà. De quoi attendre avec impatience le concert de création, qui se tiendra au Pannonica le 16 mai prochain. A suivre de près.

par Julien Gros-Burdet // Publié le 7 mai 2012
P.-S. :

A écouter :

SAJ’S (Darche)

SANTIAGO (Blaser)

LIMP MINT (Hollenbeck)