Tribune

La Jazz Hotte 2022

Immarcescible sélection d’indispensables cadeaux pour Noël.


Comme tous les ans, Citizen Jazz vient au secours des acheteurs de cadeaux en panne d’inspiration. Le destinataire aime la musique ? Keep calm and follow the line. Voici, cette année encore, quelques pistes pour des cadeaux sûrs qui, venant d’être publiés, ne risquent pas d’être en double.

Le meilleur conseil cadeau c’est bien entendu le disque réalisé par Citizen Jazz et qui contient des pistes inédites en quantité limitée. Cet ouvrage, un double album vinyle, au prix imbattable de 22 €, est encore disponible (mais pour combien de temps ?) et il s’accompagne également de goodies indispensables car uniques : tote-bag illustré par Terreur Graphique, tirages photo inédits, marque-page et surtout un disque bonus collector de 3 titres.
Tout cela est en vente sur le site.


Que serait un Noël sans son coffret Miles Davis ? On préfère ne pas y penser. Heureusement, comme chaque année, il est là, il est tout beau, le coffret qui rassemble sessions, inédits, concerts et autres plages abandonnées.
Cette année, c’est « That’s What Happened 1982-1985 : Bootleg Series vol. 7 »
un coffret de 3 CD (ou un double LP) édité par Columbia/Sony Music. Il fait bien sûr partie de la série des bootlegs précédents, des coffrets qui régulièrement rassemblent en les classant les éléments de la discographie du trompettiste. Celui-ci est consacré au répertoire des années 80 et contient 4 heures de contenu inédit : pistes en haute résolution audio, photos inédites et un live enregistré au Festival international de jazz de Montréal le 7 juillet 1983.
On le retrouve entouré de JJ Johnson, Al Foster, John Scofield, Mike Stern, Marcus Miller et Daryl Jones.
En vente dans toutes les bonnes adresses et sur le site officiel deMiles Davis.


Avoir un bon copain, c’est ce qu’il y a de meilleur au monde, aussi, sous le sapin, on trouvera également un coffret de John Coltrane. Cette année, c’est le 65e anniversaire d’un album particulièrement apprécié, Blue Train. Aussi, le label Blue Note propose en vinyle et en CD un double album qui reprend l’enregistrement original augmenté des pistes alternatives de la session. Au total, c’est toute la journée d’enregistrement qui est disponible. Un vrai plaisir.
Parmi les musiciens, l’excellent trompettiste Lee Morgan et le batteur « Philly » Joe Jones.


Au rayon livres, on conseille de nouveau le très joli roman graphique consacré à Charles Mingus, déjà chroniqué ici.

Ainsi que la réédition augmentée et magnifiée des Petits papiers de Serge Gainsbourg par Laurent Balandras (Textuel).
Ce bel ouvrage de 528 pages rassemble des manuscrits de chansons et autres recherches textuelles de Serge Gainsbourg, pour la plupart inédits, commentés par l’auteur. Ces documents, ces « petits papiers » ont été retrouvés chez le musicien par sa fille Charlotte Gainsbourg et confiés à Laurent Balandras pour une mis en forme dont le résultat est fantastique pour toute personne sensible aux jeux d’écriture de cet auteur.
On y trouve également des reproductions de partitions, de dessins, on y voit les textes évoluer, Serge Gainsbourg raturant à souhait. En transformant la maison de la rue de Verneuil en musée Gainsbourg, ce sont d’autres archives qui sont retrouvées et qui viennent enrichir l’ouvrage en 2022. On s’y plonge comme on visiterait une bibliothèque privée, en tâchant de se faire une image mentale de la personne qui possède les livres. Ici, ce sont des pensées, des aphorismes, des rimes qui forment ce portrait en mosaïque. Un livre voyage.


Enfin, au rayon des rééditions anniversaires, le label Craft Recordings est très actif dans le domaine. Il propose en cette fin d’année de nombreuses références iconiques du jazz et du blues, comme par exemple l’album Burnin’ de John Lee Hooker, avec des pistes inédites, à l’occasion des 60 ans du disque.
Dans le même esprit, la réédition en coffret de 4 LP de Cookbook, un album de 1958 du ténor vulcanien Eddie “Lockjaw” Davis avec l’organiste Shirley Scott. On trouve également les rééditions de Sun Ra - The Futuristic Sound Of et Esperanza Spalding - Radio Music Society... au choix, donc.