Dossier

Jazz Migration

Jazz Migration est un dispositif d’accompagnement de jeunes musiciens de jazz


Logiquement, Citizen Jazz et le dispositif Jazz Migration proposent un partenariat pour mettre en avant le travail des jeunes musiciens.

JPEG JPEG PNG PNG JPEG

Citizen Jazz propose donc ses ressources en ligne pour documenter les groupes sélectionnés.

Seul le nouveau dispositif est pris en compte, à savoir les groupes suivants :
Chromb !, Electric Vocuhila, Schwab Soro, Un Poco Loco, Post K, Watchdog, PJ5, Quatuor Machaut, Armel Dupas Trio, Ikui Doki, Novembre, nOx.3 & Linda Oláh, Three Days of Forest , House of Echo, Mélusine, No Tongues

Les nouveaux lauréats 2019 sont :

KEPLER Parrainé par Jazz à Luz.
Julien Pontvianne - Saxophone ténor, Clarinette
Adrien Sanchez - Saxophone ténor
Maxime Sanchez - Piano, Clavier

NEFERTITI Quartet Parrainé par le Crescent
Delphine DEAU - Piano
Camille MAUSSION - Saxophones
Pedro FERREIRA - Contrebasse
Pierre DEMANGE - Batterie

NOSAX NOCLAR Parrainé par les Rendez-vous de l’Erdre
Julien Stella - Clarinettes
Bastien WEEGER - Saxophone / Clarinettes

YOU Parrainé par le 106
Héloïse Divilly - Batterie
Guillaume Magne - Guitare
Isabel Sörling - Voix

Les Jazz Migration #5 sont arrivés !

Les 4 lauréats sont présentés ici

Attendue comme d’autres attendent la bière de Noël ou l’ouverture de la chasse au canard, la cinquième sélection de Jazz Migration a été dévoilée cette semaine. Après plusieurs mois de délibérations entre collèges de salles partenaires et personnes qualifiées, ce sont quatre formations qui pourront participer au programme concocté par l’Association Jazzé-Croisé (AJC) pour l’année 2020. Sous le signe du #5 se rangent Kepler, NoSax NoClar, Nefertiti Quartet et You.

ENTRETIENS

Hugues Mayot, un musicien aux grands formats

Hugues Mayot, multianchiste raconteur d’histoires et horticulteur d’arbres rouges

Hugues Mayot fait partie du paysage du jazz français et européen depuis bien longtemps maintenant. On l’a connu dans des expériences électriques, bardées d’acidité et agressives, comme Kolkhöze Printanium ou Gleizkrew, mais c’est dans la fine équipe de Radiation 10 que son nom est devenu une évidence ; jusqu’à ce que, convié par Olivier Benoit, il rejoigne l’ONJ.
Mayot est un homme de Grands Formats, et à force de côtoyer les timbres, on en tombe amoureux. Avec Sophie Bernado, que nous avions interviewé à l’automne, il mène Ikui Doki. On le retrouve ici dans l’Arbre Rouge, orchestre où les frères Ceccaldi viennent prêter main forte à une musique pleine de poésie et marquée par les motifs répétitifs. Rencontre avec un musicien qui sait où il va, avec l’humilité de ceux qui ont un grand talent.

Séverine Morfin

Une alto qui conserve sa part de mystère et de contraste

C’est un nom qu’on ne peut plus prétendre ignorer. Présente depuis des années sur de nombreux projets, Séverine Morfin est l’une des figures des musiciens improvisateurs français de sa génération. Même si on l’avait entendue avec Médéric Collignon, c’est dans le Tentet de Joëlle Léandre qu’elle a définitivement charmé nos oreilles avec un alto qui conserve sa part de mystère et de contraste. De Three Days of Forest, lauréat Jazz Migration 2019 à ce Mad Maples qu’elle créera le 20 juin à la Dynamo de Banlieues Bleues, Séverine Morfin se révèle comme grande amatrice de poésie, concernée par la vie du Monde et son devenir. Rencontre avec une musicienne volontaire et d’une grande clarté.

Paul Jarret

Rencontre avec un musicien foisonnant de projets aboutis

Paul Jarret est de ces musiciens qui montent inexorablement, et dont le nom devient peu à peu incontournable. Après avoir été retenu en 2017 par Jazz Migration avec son groupe Pj5, le guitariste vient d’être consacré Talent ADAMI dans le cadre d’un projet avec le batteur américain Jim Black. Pour ce jeune Français aux origines nordiques revendiquées, c’est l’occasion de poursuivre l’ascension.
Rencontre avec un musicien foisonnant de projets aboutis qui va vivre une année 2019 au-delà de ses rêves de gosse : jouer avec un musicien dont il empruntait les disques à la médiathèque !

Sophie Bernado

Rencontre avec la joueuse de basson qui ne s’enferme pas dans un seul rôle.

Sophie Bernado est de ces musiciennes que d’aucuns aiment à qualifier d’inclassable, par paresse ou par manque de références. Bassoniste militante dans un milieu du jazz où les références ne sont pas pléthore, elle a su imposer son instrument et lui donner même une place à part dans l’improvisation européenne, notamment au sein du trio Ikui Doki. Mais ce n’est pas suffisant, puisque la jeune femme est chanteuse et s’implique dans de nombreux projets très différents. Rencontre décontractée avec une figure incontournable de sa génération.

Isabel Sörling

Rencontre avec une vocaliste improvisatrice de la scène européenne.

Née en Suède à Ulricehamn, en 1987, Isabel Sörling vit et travaille en France, participe à de nombreux projets musicaux et transdisciplinaires (Airelle Besson Quartet, Paul Lay, Cabaret Contemporain, Paul Anquez, Bribe4, Clément Édouard, Cirque Farouche…). Souvent associée à sa consœur Linda Oláh, elle s’en distingue pourtant par une couleur plus claire, une appétence pour les textes poétiques et les contextes classiques (sans se priver de chanter parfois de la pop). Elle présente son parcours et ses différents projets. En quelques années, elle a déjà enregistré plus d’une quinzaine de disques sous son nom ou au sein de projets collectifs et a participé à une dizaine d’autres projets, y compris des musiques pour le cinéma et des disques pour enfants.
Capable, donc, de passer de la comptine pour enfant en suédois à un chant folklorique de la guerre de Sécession, la vocaliste se moque des frontières, des genres et surtout de la routine.

Fidel Fourneyron

Rencontre avec un musicien pour qui la joie de jouer n’est pas une simple posture.

Si un musicien mérite de refléter à la fois son instrument et la vigueur de la scène hexagonale actuelle, c’est bien Fidel Fourneyron. Lorsqu’on pense trombone, peu de noms viennent naturellement, et le musicien landais arrive dans les premiers cités. Suractif et généreux, Fidel est un artiste recherché dans les orchestres en grands formats, à commencer par l’Orchestre National de Jazz d’Olivier Benoit mais aussi le Umlaut Big Band. Cela ne l’empêche pas de mener de front une solide carrière de leader ou de coleader au sein du trio Un Poco Loco ou des tous nouveaux Animal et ¿ Que Vola ?, qui lui tiennent très à cœur. Rencontre avec un musicien pour qui la joie de jouer n’est pas une simple posture.

Linda Oláh

Entretien avec la chanteuse suédoise dans un presbytère rouennais.

Jeune chanteuse suédoise installée depuis peu en France, mais qui collabore depuis de nombreuses années avec des musiciens français, Linda Oláh est une personnalité forte de la scène européenne. Repérée comme binôme vocal d’Isabelle Sörling dans Cabaret Contemporain, elle se situe dans ces zones de création libre qui s’établissent aux confins des genres, là où jazz, électronique, pop voire musiques traditionnelles n’ont cours que parce qu’il convient de trouver des étiquettes. Exploratrice des sons, à la voix comme aux machines, Linda Oláh est une musicienne hors-norme capable de définir des univers chamarrés, notamment avec nOx.3, avec qui elle participera à Jazz Migration en 2018.

Antonin-Tri Hoang

Entretien avec Antonin-Tri Hoang à l’occasion du lancement de Jazz Migration 2018

Antonin-Tri Hoang est un musicien discret, certes, mais volontaire. On a le sentiment qu’il fait partie depuis longtemps du paysage, ce qui n’est pas une illusion puisqu’on le trouvait déjà il y a dix ans dans l’Orchestre National de Jazz de Daniel Yvinec. Il n’aura pourtant que 29 ans l’année prochaine ! Remarquable multianchiste, il fait partie de ces rares musiciens qui ont un son décelable entre tous, doux et et rond à la clarinette basse, plus écorché au saxophone alto. C’est avec ce dernier qu’il apparaît dans Novembre, son quartet de cœur comme il le dit, lauréat de Jazz Migrations pour l’année à venir. C’est à l’occasion de la présentation de la promotion 2018 à la Dynamo de Banlieues Bleues à Pantin (93) que nous avons interrogé ce musicien qui allie à la finesse de son jeu une réflexion très aiguisée sur son parcours et le monde musical et créatif dans lequel il évolue.

Anne Quillier

Rencontre avec Anne Quillier, pianiste, compositrice et membre du collectif Pince Oreilles.

Anne Quiller est de ces artistes qui multiplient les collaborations et les projets. La pianiste/organiste officie dans Blast, Watchdog, Asylon Terra, Saint Sadrill, No Mad ?, et bien entendu dans le Anne Quillier sextet. C’est cette formation qui sort son deuxième album en ce début d’année déjà bien rempli. L’occasion de discuter de ce disque, des autres projets, du Collectif Pince-Oreilles, et de ce qu’implique être musicien professionnel dans un monde en pleine mutation, à la recherche de solutions alternatives.

Raphaël Schwab et Julien Soro

Rencontre avec le duo Schwab Soro à l’occasion de la sortie de leur second disque.

Le premier tient la contrebasse (Raphaël Schwab), le second le saxophone (Julien Soro). Depuis cinq ans maintenant, ils se suffisent à eux-mêmes au sein du duo Schwab Soro. Alors que sort Volons ! (chez Neuklang), deuxième disque qui respire un lyrisme paisible, entretien avec les deux musiciens qui se plient à l’exercice avec sympathie et enthousiasme.

CHRONIQUES